Cocteau & Cie

Responsable : Pierre-Marie Héron, PR en littérature française, membre senior de l’Institut universitaire de France.

Adossé à un fonds patrimonial unique en France conservé à la Bibliothèque interuniversitaire de Montpellier (B.U. Lettres), ce programme fait vivre depuis 1989 une longue tradition montpelliéraine de travail sur l’auteur et son temps, par des colloques et journées d’étude, des publications, des expositions. Il est aussi ouvert à l’étude d’écrivains et artistes de son temps liés à Cocteau d’une manière ou d’une autre.
Unique par sa position dans son siècle, dont il a été un poète profond et un animateur infatigable et fascinant, multiple par la diversité des arts dans lesquels il a été poète (de la littérature au cinéma, du journalisme au music-hall, du théâtre au dessin et à la peinture), Cocteau se prête tout particulièrement à une approche multidisciplinaire, engageant à Montpellier des spécialistes de littérature, de théâtre et de cinéma.
Ces dernières années, le programme Cocteau & Cie a prolongé le passage en revue des profils artistiques du poète lancé lors du précédent contrat quadriennal, pour compléter les études existantes (danse, cinéma) mais aussi pour explorer des domaines moins connus de l’œuvre : la radio, l’art de la conversation, le journalisme, la chanson.
Il a aussi mené une vaste opération de valorisation scientifique et culturelle du Fonds Cocteau, incarnée dans quatre projets :
– l’édition d’un DVD-Rom interactif (L’Entretemps, 2012),
– la création d’un site internet (http://cocteau.biu-montpellier.fr/),
– la réalisation d’une grande exposition patrimoniale (Musée Fabre de Montpellier, 12 mai/2 septembre 2012),
– la préparation d’une « bibliothèque numérique Cocteau », en cours de réalisation (épreuves et manuscrits, livres, livres illustrés, albums de dessins, photographies, documents de presse).

Le fonds Cocteau de Montpellier est né en 1988 d’une donation d’Édouard Dermit, fils adoptif et légataire universel du poète, qui a souhaité favoriser ainsi la création d’un fonds universitaire d’étude et de recherche sur le poète et son temps. Il compte aujourd’hui plus de six mille pièces, couvrant la plupart des domaines où Cocteau a exercé son talent, de la poésie à la chanson, du théâtre au cinéma, du livre d’artiste et du dessin à la mode et la publicité.
Directeur scientifique du Fonds Cocteau de Montpellier : Pierre Caizergues.
Catalogue en ligne : www.biu-montpellier.fr, Patrimoine/Lettres/Le-fonds-Cocteau

Programme 2015-2019

Après l’étude de corpus de Cocteau et de problématiques liés à ses usages de la radio, de la conversation, du journalisme, de la chanson, le projet pour ces années est d’alterner des colloques de synthèse et des colloques d’approfondissement, consacrés à diverses formes d’inscription de l’oeuvre et de l’auteur dans son temps.
Une collaboration plus étroite a aussi été décidée entre l’équipe de Montpellier et les Cahiers Jean Cocteau dirigés par David Gullentops (VUB, Bruxelles). Elle prendra la forme d’un « jumelage » éditorial autour de certains sujets, avec publication en mars-avril de chaque année d’un Cahier documentaire préparant la tenue d’un colloque en octobre suivant de la même année.
Aux activités « ordinaires » prévues chaque année autour du Fonds Cocteau dans le cadre du partenariat avec la BIU de Montpellier (direction scientifique, enrichissement, valorisation), s’ajouteront des mises à jour annuelles du site Jean Cocteau unique et multiple. Une révision de l’ensemble des contenus est prévue en 2016, qui précèdera la mise en ligne en 2017 d’une version en langue anglaise.

2015

Colloque international de Cerisy « Présence de Frédéric Jacques Temple », 14-21 août 2015
Direction : Marie-Paule Berranger (Paris 3), Pierre-Marie Héron (Montpellier 3, IUF) et Claude Leroy (Paris 10).
L’œuvre du poète, prix Apollinaire 2013, est riche d’une trentaine de recueils de poésie, d’une quarantaine de livres d’artiste, de plusieurs essais biographiques (sur D.H. Lawrence, sur Henry Miller), d’une dizaine de romans et récits. Citons ici, pour la poésie, son Anthologie personnelle (1989), Ulysse à ses chiens (1992), La Chasse infinie (1995), Phares, balises & feux brefs (2005), Profonds Pays (2011)…
La semaine organisée à Cerisy s’inscrit dans la suite du colloque international organisé à Montpellier en 2011, dont les actes ont paru aux PULM en 2014 sous le titre Les Univers de Frédéric Jacques Temple. En savoir plus (Pierre-Marie Héron et Claude Leroy dir.).

Colloque international de Montpellier « Douze ans de journal posthume : Le Passé défini », 15 et 16 octobre 2015.
Organisation : Pierre Caizergues, Christian Rolot, Pierre-Marie Héron et Guillaume Boulangé.
Appel à communication ici.
Le colloque proposera la première vue d’ensemble critique sur le journal des dernières années de la vie de Cocteau. Commencée en 1983, l’édition en huit volumes de cet énorme opus de près de cinq mille pages s’est terminée en novembre 2013, pour le cinquantenaire de la mort du poète. Dans le prolongement de la première étude d’ensemble par Jean Touzot (Cocteau à cœur ouvert, Bartillat), publiée en même temps que le huitième et dernier volume du journal, le colloque de Montpellier se propose d’explorer à plusieurs voix ce monument d’écriture des douze dernières années du poète, pour lui-même et en relation avec l’activité littéraire, artistique et médiatique qui accompagne sa rédaction.

Années suivantes 

En 2016, en “réplique” et prolongement d’un ouvrage collectif Cocteau face à la Grande Guerre à paraître cette année sld Michel Collomb, nous avons choisi de revenir sur l’activité de presse, d’édition, de création mais aussi les stratégies et postures de Cocteau sous l’Occupation. Le n°14 (mars-avril 2016) des Cahiers Jean Cocteau, coordonnépar David Gullentops et Audrey Garcia, réunira des documents sur ce thème et sera prolongé en octobre 2016 par un colloque « Cocteau sous l’Occupation », co-organisé par par Pierre-Marie Héron, David Gullentops, Jean Touzot, Audrey Garcia.

En 2017, « Cocteau et le court-métrage », n° 15, mars-avril 2017 des Cahiers Jean Cocteau, préparera un colloque « Cocteau et le court-métrage » (octobre 2017), organisé par François Amy de la Bretèque, David Gullentops, Christian Rolot et Guillaume Boulangé. Sur le sujet déjà bien abordé à Montpellier des relations de Cocteau avec le cinéma, il s’agira, en négligeant les grands films, de proposer une synthèse sur les contributions de l’auteur, certaines complètement méconnues, aux « petits formats » du cinéma, depuis Tennis (1943), Amitié noire, La Rose et le Réséda (1945), La Norvège sans les Vikings, Noces de sable, La Légende de sainte Ursule (1948) ou Le Rossignol de l’empereur de Chine (1950) jusqu’à Les Têtes interverties / La Cravate  (1957), Musée Grévin (1958) ou Egypte ô Egypte (1962).

En 2018, nous reviendrons à un des « grands genres » de la littérature moderne avec « Cocteau et le roman ». Cahiers Jean Cocteau, n°16, mars-avril 2018, David Gullentops, Pierre-Marie Héron (dir.). Colloque « Cocteau et le roman », organisé par Pierre-Marie Héron et Audrey Garcia, octobre 2018. Le colloque proposera de s’intéresser, aux principaux romans (Le Grand Écart, Thomas l’imposteur et Les Enfants terribles), mais aussi, choses plus neuve, à l’ensemble des lectures romanesques de l’auteur, à leurs traces dans ses oeuvres, à ses textes et idées sur le genre.

Publications en préparation :

– Guillaume Boulangé, Christian Rolot (dir.), Jean Cocteau et Edith Piaf, deux monstres sacrés, PULM, actes de la journée d’étude de Montpellier (10 octobre 2013), augmentés de textes et documents.

– Cahiers Jean Cocteau, n°13, 2015 : « Le Théâtre de Jean Cocteau », sld David Gullentops. Numéro consacré à la presse de quatre grandes pièces de l’auteur : La Voix humaine, La Machine infernale, Les Parents terribles et L’Aigle à deux têtes.

Publications récentes :

– Pierre-Marie Héron, Marie-Ève Thérenty (dir), Cocteau journaliste, Rennes, PUR, 2014, 260 p., 33 illustrations dont 12 en couleur.
Issu du colloque international « Cocteau journaliste » (Montpellier, 31 mai et 1er juin 2012), l’ouvrage analyse l’ensemble des collaborations de presse de Cocteau, jusqu’à sa longue collaboration aux Lettres françaises des années Cinquante. Les contributions font le point sur les enjeux médiatiques et esthétiques de son activité de journalisme : animateur-rédacteur des revues Le Mot (1914-1915) et Le Coq (1920-1921), dessinateur de presse, chroniqueur, reporter, publiciste… Elles commentent en particulier la posture d’écrivain-journaliste ostensiblement adoptée par Cocteau au cours des années Trente, enchaînant les reportages et chroniques dans la presse écrite et parlée (radio) et faisant de l’écriture de presse une stratégie majeure de conquête de publics ciblés.
Contributions de : Éléonore Antzenberger, Olivier Bara, Philippe Baudorre, Myriam Boucharenc, François Amy de la Bretèque, Michel Collomb, Guy Ducrey, David Gullentops, Pierre-Marie Héron, Serge Linarès,Jean-Paul Morel, Peter Read, Patrick Suter, Marie-Eve Thérenty, Jean Touzot, Yoan Vérilhac, Adeline Wrona.

– P.-M. Héron et S. Linarès (dir.), Jean Cocteau. Pratiques du média radiophonique,Caen, Editions Minard Lettres modernes (série Jean Cocteau, n°7), 2013, 244 p. 24 €. ISBN 978-2-256-91174-3. Présentation
Ce numéro explore la présence artistique et médiatique de Cocteau et de son œuvre à la radio au long de sa vie. Après une vue d’ensemble (Pierre-Marie Héron), trois études s’intéressent aux dramatiques tirées de son œuvre (Serge Linarès, Michel Collomb, Marianne Bouchardon), deux à l’écrivain en interview et face aux médias (Marie-Ève Thérenty, Guillaume Boulangé). Articles de Pierre-Marie Héron sur les hommages de Cocteau, de David Gullentops sur les lectures de poèmes.

– Pierre Caizergues éd. : Jean Cocteau, Le Passé défini, Gallimard,VIII (1962-1963), 398 pages. Édition du dernier volume du journal de Cocteau.

– DVD-Rom Jean Cocteau unique et multiple, Pierre-Marie Héron (dir.), préface de Pierre Bergé Montpellier, Éditions L’Entretemps, 2012. Un coffret composé d’un livre de 64 pages et d’un DVD-Rom interactif. Présentation
Coordination scientifique : Pierre-Marie Héron. Coordination éditoriale : Stéphan Pascau. Auteurs : Pierre Caizergues, Pierre-Marie Héron, François Amy de la Bretèque, Guillaume Boulangé, Michel Collomb, Gérard Lieber, Josiane Mas, Jean-Louis Meunier, Stéphan Pascau, Christian Rolot. Pour commander, cliquer ici.

Chercheurs de RIRRA 21 impliqués dans le programme : Guillaume Boulangé, François Amy de la Bretèque, Pierre Caizergues, Michel Collomb, Audrey Garcia, Pierre-Marie Héron, Gérard Lieber, Josiane Mas, Jean-Louis Meunier, Stéphan Pascau, Christian Rolot, Yukio Taguchi, Marie-Eve Thérenty, Yoan Vérilhac, Roberto Zemignan.

Partenaires institutionnels : CREI de l’ULB (Belgique), Université de Salzbourg, Université de Kent (Grande-Bretagne), CHCSC de l’université de Saint-Quentin en Yvelines, Gripic du Celsa (Paris IV), Institut national de l’audiovisuel (Ina) ; Société des Amis de Jean Cocteau, Comité Jean Cocteau, Maison Jean Cocteau à Milly-la-Forêt, Musée Jean Cocteau de Menton, Bibliothèque historique de la ville de Paris (BHVP), Bibliothèque Interuniversitaire de Montpellier.