Programme transversal

« Recherche en création »
Recherches transdisciplinaires en poïétique :
méthodologies, enjeux & savoirs inhérents aux processus créatifs
2021-2025
Responsable : Marie Bourjea

 

Les enseignants-chercheurs impliqués dans le programme : Valérie Arrault (Arts Plastiques) ; Laurent Berger (Arts du Spectacle – Théâtre) ; Marie Bourjea (Littérature française) ; Guilherme Carvalho (Musicologie) ; Claire Chatelet (Cinéma et nouveaux médias) ; Claire Cornillon (Littératures comparées) ; Anne-Laure George-Molland (Cinéma – Arts Numériques) ; Philippe Goudart (Arts du Spectacle – Cirque) ; Karleen Groupierre (Cinéma – Arts Numériques) ; Sarah Hatchuel (Études cinématographiques et audiovisuelles) ; Emmanuelle Jacques (Arts Plastiques – Jeux vidéo) ; Loig Le Bihan (Cinéma) ; Alix de Morant (Arts du Spectacle – Danse) ; Karine Pinel (Arts Plastiques) ; Yvan Nommick (Musicologie) ; Thierry Serdane (Arts Plastiques – Jeux vidéo) ; Claire Siegel (Arts Plastiques – Jeux vidéo) ; Antoine Verdier (Arts Plastiques) ; Florence Vinas-Thérond (Littératures comparées)…

1. En amont : antécédences & émergence

 

Stimulée par les évolutions récentes au sein du paysage universitaire européen puis français (mise en place de masters en création et de nouveaux types de doctorats : en théorie et pratique de la création, par le projet, SACRe… ; rapprochement institutionnel des écoles d’art et des universités ; nouvelles mentions « Création » au CNU…), encouragée par les possibilités offerte par le numérique et soutenue par les départements d’Arts Plastiques, pionniers en la matière, et d’Arts du Spectacle, naturellement tournés vers une création « vivante », la « recherche en création » a émergé ces dernières années comme un nouvel axe de réflexion au sein du RIRRA 21, d’autant qu’il concerne l’ensemble des champs disciplinaires du laboratoire : Arts Plastiques, Arts du Spectacle (théâtre, danse, cirque…), Cinéma & Audiovisuel, Arts Numériques, Littératures, Musicologie. Le choix de ce nouveau programme transversal s’appuie sur des actions et travaux engagés de longue date par des membres du centre de toutes disciplines et se voit renforcé par des recrutements récents valorisant les doubles profils d’artistes-chercheurs et des parcours singuliers (entre création et recherche, monde de l’entreprise et université).

Sept masters adossés au laboratoire sont en outre directement concernés par les processus de création (Master exerce en études chorégraphiques ; Master Création Spectacle vivant ; Master Arts Plastiques ; Master Cinéma et Audiovisuel ; Master Métiers de la Production ; Master Création Numérique (ouverture septembre 2021) ; Master Humanités et Industries Créatives parcours Production, Usages et Interprétation des Fictions d’Unîmes), et de nombreux doctorants sont engagés, sous la direction d’enseignants-chercheurs du RIRRA 21, dans des thèses en création. De surcroît, cette synergie des intérêts poïétiques au sein du laboratoire est soutenue par la participation de l’École Doctorale 58 au réseau RESCAM (Réseau interuniversitaire d’écoles doctorales Création, Arts & Médias). Enfin, les objets, formats et méthodologies hybrides que mettent en œuvre les démarches inventives de la recherche en création répondent pleinement aux enjeux épistémologiques affichés par le RIRRA 21. C’est donc à plus d’un titre qu’elle constitue un objet privilégié et fédérateur pour notre centre, à la vocation pluri- et transdisciplinaire clairement affirmée.

Si la recherche en création n’est pas une nouvelle pratique, l’accentuation en France, depuis les années 2010, d’une réflexion collective sur les savoirs incarnés, qui en réfléchit les démarches et les dispositifs, en mesure les enjeux épistémologiques autant qu’institutionnels, artistiques autant que politiques, justifie que les actions conduites par les membres du laboratoire soient ressaisies dans le cadre d’un programme structurant, qui mette les acteurs et les champs disciplinaires en dialogue afin d’élaborer des projets communs ambitieux. Il s’agit par conséquent de transformer actions ponctuelles et initiatives individuelles ou disciplinaires en atelier collectif transdisciplinaire de recherche pérenne.

 

Pour rappel, quelques actions & projets engagés au sein du laboratoire autour de la RC : Ateliers transversaux en partenariat avec le Master exerce et ICI-CCN Montpellier-Occitanie (Alix de Morant) : « Être un artiste chercheur », 27 octobre 2017 ; « Configurations et lieux de la recherche création », 15 & 16 novembre 2018 / « Le Body Weather, pratique contemporaine : laboratoire du toucher », aide à la recherche et au patrimoine en danse 2018-2020, Centre National de la Danse (Alix de Morant) / Atelier RC mené avec les doctorants du RIRRA et d’INReV (Anne-Laure George-Molland, 9 avril 2019) / Projet FEDER Transmedia : « Les nouveaux modèles de l’économie du partage : le secteur de l’audiovisuel » (Anne-Laure George-Molland, 2018-2021) / Jeu vidéo Nodja (Emmanuelle Jacques, 2018-2020, en partenariat avec la SATT AxLR) / Séminaire professionnel annuel du DU Animateur d’Ateliers d’Écriture (Marie Bourjea, depuis 2010) / Festival « Écrire en mouvement » en partenariat avec EMMA (Marie Bourjea, 2018) / Colloque « Ceci est mon corps. La performance d’écrivain : spectacle, stratégie publicitaire, performance poétique XIXe-XXIe s. » (Marie-Eve Thérenty & Catherine Soulier, 31 janvier-2 février 2018) / Colloque en plusieurs volets « Sciences cognitives et spectacle vivant » en partenariat avec les laboratoires Epsylon et Litt&Arts (UGA) (Alix de Morant, Philippe Goudard, 24-25 octobre 2019 ; 26-28 avril 2017 ; 3-4 mars 2016 ; 19 mars 2015) / Séminaire de recherche création « Pratiques plastiques dans l’espace public et approches critiques. Installations in situ » (Karine Pinel, depuis 2011), combiné depuis 2015 à un cycle d’expositions annuelles « Pratiques plastiques contemporaines in situ » / Projet « Être et Jouer – To be and to play, Creating protocols for research in acting theory » (sous la direction de Laurent Berger, octobre 2019-juin 2023, en partenariat avec La Manufacture (Lausanne), INAE (Uruguay), EMAD (Uruguay), Teatro Melico Salazar et Université du Costa Rica (Costa Rica), UQAM (Québec), Conservatoire Royal de Liège (Belgique), Université Libre de Bruxelles (Belgique), Fabrique Autonome des Acteurs (Bataville) / Direction du Laboratoire hTh-Lab (Laurent Berger, 2015-2018), en collaboration avec hTh-CDN de Montpellier : organisation de 12 laboratoires de recherche-création professionnels sur la pratique et les esthétiques scéniques contemporaines / Colloque international « Être en jeu, être en scène » (Laurent Berger, en collaboration avec le CDN de Montpellier et le Théâtre de La Vignette, mars 2019) / Colloque international « La création scénique contemporaine à l’heure de la mondialisation » (Laurent Berger, en collaboration avec le CDN de Montpellier et le Théâtre de La Vignette, mars 2017 / Journée d’étude internationale sur la Recherche-Création à hTh CDN de Montpellier (Laurent Berger, en collaboration avec l’UPV et le Ministère de la Culture Français, janvier 2015) […]

 

* Partenariats engagés :

1/ Avec des structures de recherche : a/ Internes à l’UPV : EMMA / EPSILON ; b/ Externes : Paris 8 (INReV – Laboratoire Image Numérique et REalité Virtuelle / CICM – Centre de recherches Informatique et Création Musicale) / Université Toulouse-Jean Jaurès (LARA-SEPPIA – Laboratoire de Recherche en Audiovisuel : Savoirs, Praxis et Poïétiques en Art) / Aix-Marseille Université (PRISM – Laboratoire interdisciplinaire Perception, Représentations, Image, Son, Musique) / Université Grenoble Alpes (Litt&Arts – Arts et pratiques du texte, de l’image, de l’écran et de la scène) / Rennes 2 (PTAC – Pratiques et Théories de l’Art Contemporain) / Unîmes / Université du Costa Rica (Costa Rica) / UQAM (Québec) / Université Libre de Bruxelles (Belgique) […]

2/ Avec des lieux de création, des institutions, des associations, des collectifs : ICI-Centre Chorégraphique National Montpellier-Occitanie / Théâtre des Treize Vents, Centre Dramatique National de Montpellier / Théâtre de La Vignette, scène conventionnée-UPV / Région Occitanie – Culture et Patrimoine / Atelline Lieu d’activation art et espace public (Montpellier) / ENSAM, École Nationale d’Architecture (Montpellier) / Maison pour tous Albert Camus (Montpellier) / Collectif d’artistes Antithèse / Collectif d’artistes Gamaturgie / La Boutique d’écriture & Co (Montpellier) / Centre National de la Danse (Pantin) / EASTAP (European Association for the Study of Theater and Performance) / La Manufacture (Lausanne) / INAE (Uruguay) / EMAD (Uruguay) / Teatro Melico Salazar (Costa Rica) / Conservatoire Royal de Liège (Belgique) / Fabrique Autonome des Acteurs (Bataville, 57) […]

3/ Avec des festivals : Festival de création étudiante NOVO-UPV / Festival de musique contemporaine Turbulences Sonores / Festival Écrire en mouvement (FEM) / Halle-Tropisme MICC (Montpellier Industries Culturelles et Créatives) / Comédie du Livre (Montpellier) / Montpellier Danse / Le Printemps des Comédiens (Montpellier) / Manifestation culturelle « Poésie urbaine » (Maison pour tous Albert Camus) […]

4/ Avec des entreprises ou des SCOP : Les Fées Spéciales / SATT AxLR […]

 

2. En aval (2021-2025) : enjeux & objectifs

 

Notre pluridisciplinarité se veut le moteur d’investigations conjointes sur le plan méthodologique comme ontologique (Chapman et Sawchuk, « Intervention, Analysis and ‘’Family Resemblances’’ », Canadian Journal of Communication, vol. 37, Université de Concordia, Canada, 2012) dans un dépassement des clivages disciplinaires en continuité des travaux de Henk Borgdorff (The Conflict of the Faculties : Perspectives on Artistic Research and Academia, Leiden University Press, Pays-Bas, 2012) : ainsi nous attacherons-nous à penser les modalités d’une recherche en création « transdisciplinaire » plutôt que comme nouvelle discipline aux côtés d’autres liées à l’art, nous proposant, en continuité avec la définition qu’en donnait Erich Jantsch en 1970, d’inscrire nos travaux sous l’angle d’une transdisciplinarité comprise comme « coordination ciblée d’un groupe de disciplines ou d’interdisciplines, qui ensemble sont impliquées dans un système scientifique complexe et qui ont un objectif commun ». L’ « âge post-disciplinaire » qui est le nôtre, qui n’est en rien la négation de nos disciplines mais leur conversation éclairée dans la perspective critique ouverte par les studies, nous invite en effet à penser le commun qui émerge à partir de nos savoirs et pratiques (pluri)disciplinaires – qu’il nourrit en retour.

L’objectif du programme transversal est de mener une réflexion collective ayant non seulement vocation à accompagner, renforcer et fédérer les dynamiques déjà engagées au sein du laboratoire, mais encore à instaurer un espace « méta » de réflexion théorique autour de problématiques qui se cantonnent fréquemment aux approches disciplinaires et se sont longtemps appuyées sur des expériences hors Hexagone non nécessairement transposables au contexte français. La réflexion s’élaborera en partenariat avec d’autres laboratoires de l’UPV, des pôles universitaires et structures de recherche français et étrangers, des lieux de création et des structures et entreprises culturelles.

Le programme « Recherche en création » s’inscrit par ailleurs dans la droite ligne des enjeux affichés par le RIRRA 21, développant une réflexion méthodologique originale, travaillant sur des objets périphériques et minorés par et dans le champ académique, et par là même questionnant le canon : ainsi du vidéomapping, du transmédia, des dispositifs de réalité virtuelle, de la bande dessinée, de l’art in situ, du street art, de la poésie… L’interdisciplinarité cultivée par le laboratoire alimente en outre un projet où cinéastes, metteurs en scène, chorégraphes, circassiens, plasticiens, concepteurs de jeux vidéo, poètes… réfléchissent ensemble (à) leurs pratiques artistiques, scientifiques, pédagogiques – ce commun intérêt pour l’étude des « conduites créatrices » trouvant idéalement son lieu au sein de l’université « Paul-Valéry »… Ce que les membres du programme transversal entendent par « recherche en création » se situe en effet dans l’héritage de la poïétique valéryenne prolongée par René Passeron, qui fait du faire, de l’acte créateur, une des modalités majeures de la pensée, et de l’autopoïèse une éthique.

Les cinq années du contrat 2021-2025 seront ainsi orientées par la notion de « poïétique ».

 

Modalités de fonctionnement & actions prévues :

 

1/ Chaque année du contrat est consacrée à une notion/une thématique. Transversale, elle concerne, à des degrés divers, l’ensemble des disciplines impliquées dans le programme ; problématisante et fertile, elle vise à produire des connaissances théoriques et méthodologiques et à créer des archives, variant la focale entre pratiques (artistiques/scientifiques), analyses des pratiques, réflexion méthodologique et théorisation/conceptualisation, dans une démarche délibérément poïétique. Les cinq entrées choisies pour la durée du contrat construisent ainsi un parcours de travail qui alimente simultanément le projet global – la cinquième année se consacrant expressément à la notion de « poïétique », qui sera l’occasion de dresser un bilan des cinq années écoulées sous la forme d’un « colloque-manifeste » :

  • 2021 : L’atelier
  • 2022 : Protocole(s)
  • 2023 : Enjeux & mise en jeu
  • 2024 : Postures & positionnements
  • 2025 : La poïétique, aujourd’hui ?

 

2/ Dans un premier temps, ces travaux alimenteront l’espace « Recherche en création » du carnet de recherches numérique du laboratoire, Studio 21. Cette étape préparatoire permettra l’élaboration ultérieure d’une plate-forme numérique autonome dont l’objectif est de construire un abécédaire de la recherche en création in progress. Chaque année seront mis en ligne, en accès libre, un ensemble cohérent de travaux (théoriques, méthodologiques, artistiques…) de formats divers, appelés par la thématique annuelle. Le dossier thématique annuellement constitué sera cependant susceptible de s’enrichir a posteriori de contributions nouvelles.

 

3/ Chaque année du contrat est organisée (au moins) une manifestation importante (journée(s) d’étude, colloque) sous la direction d’enseignants-chercheurs inscrits dans divers champs disciplinaires, autour de la notion choisie. Cette manifestation scientifique est complétée par des événements ponctuels liés aux activités et à l’actualité des membres / des masters / du laboratoire, et par quatre ateliers de travail réguliers pris en charge par les membres du programme, en partenariat éventuel avec des manifestations ou structures culturelles, des collègues extérieurs au centre, des artistes... Ces trois types de travaux (manifestation scientifique d’envergure / événements ponctuels / ateliers) ont vocation à alimenter le dossier en cours.

 

4/ Outre les actions et manifestations expressément liées à la thématique annuelle, d’autres espaces de travail (récurrents ou ponctuels) sont rattachés au programme transversal, comme des rencontres annuelles avec les doctorants en RC du RIRRA 21 (voire extérieurs au laboratoire) : sous la forme d’ateliers d’une journée ; par le biais d’une session spécifique « Recherche en création » au sein de la journée WIP organisée par les doctorants du RIRRA 21.

[…]

 

Programme prévisionnel 2021 :

  • 3 décembre 2020 : séminaire « Ouvrir l’atelier », prolégomènes à l’année 2021 consacrée à « L’atelier », en partenariat avec le DU Animateur d’Ateliers d’Écriture de l’UPV [créer lien hypertexte pour renvoyer à l’appel à contributions puis au programme]
  • 19 janvier 2021 : rencontre avec Pierre-Damien Huyghe autour de Contre-temps, de la recherche et de ses enjeux, co-animée par Marie Bourjea & Alix de Morant, dans le cadre du séminaire d’actualité du RIRRA 21 [créer lien hypertexte pour renvoyer au flyer : agenda du RIRRA]
  • 22 janvier, 19 mars, 11 juin, 1er octobre 2021 : « L’atelier en pièces », cycle de 4 ateliers de travail sur la notion d’atelier, pris en charge par différents membres du programme [créer 4 liens hypertexte pour renvoyer à l’annonce des 4 ateliers dans l’agenda]
  • 18 mars 2021 : journée d’études « Les ateliers d’écriture en milieu carcéral », sous la direction de Marie Bourjea, en partenariat avec l’Université d’Artois, le DU AAE, Occitanie Livre & Lecture & la DRAC Occitanie [créer lien hypertexte pour renvoyer à l’affiche : agenda du RIRRA, puis programme]
  • 18-19 novembre 2021 : colloque international « L’atelier en acte(s) : espace de créations, création d’espaces », sous la direction de Marie Bourjea, Claire Chatelet, Karleen Groupierre, Alix de Morant, Karine Pinel [créer lien hypertexte pour renvoyer à l’appel à contributions et ultérieurement au programme]

 

*

 

Publications des membres en lien avec le programme transversal

(Travaux sur la recherche en création / de recherche en création / autour de notions, processus, dispositifs… en lien avec la recherche en création) :

 

 

  • Berger, Laurent : Shakespeare Material, L. Berger, C. Gamerro, N. Prividera, TNA, Buenos-Aires, Septembre 2017.
  • Chatelet, Claire, Lepesant-Lamari, Corvo & San Martin, Caroline : La FEMIS présente : La réalité virtuelle, une question d’immersion ?, Éditions Rouge Profond, janvier 2020.
  • Chatelet, Claire & Kergourlay, Gwendolyn : La poésie numérique : usages, formes et enjeux, KOMODO 21 (revue en ligne du RIRRA21), décembre 2019 : http://komodo21.fr/category/poesie-numerique/
  • Chatelet, Claire & Savelli, Julie : Les récits de soi. Outils et dispositifs du je à l’écran, Entrelacs, n°14, septembre 2018.
  • Chatelet, Claire, Rueda, Amanda & Savelli, Julie : Les formes audiovisuelles connectées : pratiques de création, expériences spectatorielles, Presses Universitaires de Provence, décembre 2018.
  • Chatelet, Claire & Lavigne, Michel : Nouvelles écritures audiovisuelles interactives, Interfaces Numériques, volume 6, juin 2017.
  • Chatelet, Claire : « L’espace filmique comme territoire d’exposition : les espaces enchâssés de Two bedrooms in San Francisco (David Reed, 1992-1994), in : Marion Colas-Blaise, Emmanuelle Pelard et Gian Maria Tore, La question du « re » : au-delà de la répétition et la reproduction, Mimésis (à paraître).
  • – « Les technologies numériques pour une appropriation créative de l’image, de la parole et de l’espace par les habitants de banlieues verticales – Retour sur le projet collaboratif Highrise (O.N.F., 2009-2015) », colloque international Quartiers, quartier : images et perceptions, Université Via Domitia Perpignan, 2 et 3 septembre 2020 (à paraître).
  • – « La création audiovisuelle collaborative sur le web : vers de nouvelles formes d’auctorialité », journées d’études « Le souci des œuvres. Poïétique des œuvres cinématographiques et audiovisuelles », 27 et 28 septembre 2018 (à paraître).
  • – « Rejouer/déjouer la machine-cinéma. Le machinima : une pratique d’appropriation techno-créative », avec Marida Di Crosta, Colloque « ATTENTION MACHINE ! Pratiques artistiques et recyclages médiatiques », Université Grenoble-Alpes, 7, 8 et 9 février 2018, L’Ouvroir Litt&Arts, rubrique Acta Litt&arts (à paraître).
  • – Les dispositifs immersifs : vers de nouvelles expériences de l'image et du son ?, Cahier Louis-Lumière, n°13, septembre 2020.
  • – « Sortir du cadre/entrer dans l’image : le corps à l’œuvre dans les dispositifs de réalité virtuelle », in : Claire Chatelet, Corvo Lepesant-Lamari et Caroline San Martin, La FEMIS présente : la réalité virtuelle, une question d’immersion ?, Éditions Rouge Profond, 2020.
  • Nouvelles formes audiovisuelles documentaires, Entrelacs, n°12, L.A.R.A., Université Jean-Jaurès Toulouse, 2016.
  • « Écran incorporé, corps casqué. De quelques enjeux esthésiques de la réalité virtuelle », in : Interfaces numériques, Volume 7, n°2, juin 2018.
  • « Le corps spectatoriel comme processus poïétique : du corps-opérateur au corps social créateur », in : Sébastien Denis, Antoine Gonot et Jacques Sapiega, Arts numériques, narration et mobilité, Presses Universitaires de Provence, 2016.
  • « The Body at Work : Sensory-Motoric and Emotional Partitions of Film », in : Marc Ries et Bernd Kracke, Expanded Senses, Transcript Verlag, 2015.
  • – « Des pocket films aux plateformes web participatives : les médiations numériques du récit de soi », in : Entrelacs, n°14, juin 2018 : https://journals.openedition.org/entrelacs/4143
  • – « L’interface incorporée : les enjeux esthétiques/esthésiques des derniers médias mobiles », in : Caroline Renard, Images numériques ? Leurs effets sur le cinéma et les autres arts, actes du colloque « Images numériques : technique, esthétique et idéologie » (15 et 16 novembre 2012), Presses Universitaires de Provence, 2014.
  • – « Le cinéma transcodé : petite typologie des pratiques d’appropriation », in : Lignes de fuite, n°6, septembre 2013 : http://www.lignes-de-fuite.net/article.php3?id_article=195
  • – « Toucher/cadrer, toucher/monter des interfaces haptiques pour un spectateur “amplifié” », in : Entrelacs (le toucher au cinéma et dans les médias numériques), sous la direction de Amanda Rueda et Julie Savelli, n°10, L.A.R.A., Université Toulouse 2, septembre 2013 : http://entrelacs.revues.org/502
  • George-Molland, Anne-Laure & Plessiet, Cédric : « Évolution du pipeline de fabrication des effets visuels au regard d’enjeux techniques contemporains », in : actes du colloque Truquer, créer, innover. Les effets spéciaux français, Auditorium de la Cité des sciences (Paris), à paraître (2021).
  • – « Producing creative artistic projects by grouping students, computer graphics research topics », in : Eurographics 2014, 35th Annual Conference of the European Association for Computer Graphics – Education Papers, 2014.
  • George-Molland, Anne-Laure : « Le video mapping interactif », i: L’Image au-delà de l'écran : le video mapping, Schmitt, D., Thébault, M., & Burczykowski, L. (dir.), Londres, ISTE, 2019.
  • – « Innovation technique dans les studios d’animation et d’effets visuels : la Recherche et Développement au service du pipeline », in : Innovations, inventions et équipes de films, Création Collective au Cinéma, n°2, Bérénice Bonhomme et Isabelle Labrouillère (dir.), 2018.
  • – « La fabrication des effets spéciaux numériques », in : catalogue de l’exposition Effets spéciaux. Crevez l’écran ! (17 octobre 2017 - 19 août 2018), Réjane Hamus-Vallée (dir.), Paris, co-éditions d’Universcience et de la Martinière, p.132-145, 2017.
  • Groupierre, Karleen & Daste, Sophie : « L’installation Miroir comme mise en espace d’un entresort technologique », in : Magie numérique, Les Arts trompeurs. Machines. Magie. Médias sous la direction de Miguel Almiron, Sébastien Bazou, Giusy Pisano, Lille, Presses Universitaires du Septentrion, 2020
  • Groupierre, Karleen & Chabert, Ghislaine : « Le dispositif Réalités impossibles : au-delà de l’écran, la ‘’fabrique’’ des espaces de légendes », in : Revue Texte &Images 5 : la fabrique des histoires », 2019
  • Hatchuel, Sarah : « Le corps des acteurs dans la série LOST » (essai-vidéo réalisé avec Sylvaine Bataille), in : Angles, revue de la SAES, n°2, 2016 : https://angles.edel.univ-poitiers.fr/index.php?id=384
  • Jacques, Emmanuelle & Chauvin, Cédric : « Le jeu vidéo, entre livre-monde et livre augmenté : Myst, L’Album de l’Oncle Ernest, Book of Spells », in : revue Mémoire du livre / Studies in book culture, volume 5, numéro 2 : « Livre et jeu vidéo », 2014 : https://www.erudit.org/fr/revues/memoires/2014-v5-n2-memoires01373/1024775ar/
  • Jacques, Emmanuelle & Arrault, Valérie : « Les jeux sur Facebook : quelques paradoxes du gratuit et du convivial », in : Hermès, La Revue : « Les jeux vidéo, Quand jouer, c’est communiquer », CNRS Éditions, numéro coordonné par Jean-Paul Lafrance et Nicolas Oliveri, supervisé par Éric Dacheux, 2012.
  • Jacques, Emmanuelle & Siegel, Claire : « La jouabilité postmoderne des interfaces gestuelles : version finale », in : colloque Le corps dans les jeux vidéo ubiquitaires (Montpellier, novembre 2014) :〈10.21409/HAL-01636356〉〈hal-01636356v2〉
  • Jacques, Emmanuelle : « Des jeux vidéo engagés, pour éduquer ? Du théâtre de l’opprimé aux jeux vidéo : September 12th de Gonzalo Frasca », in : RiMe. Rivista dell’Istituto di Storia dell’Europa Mediterranea, Août 2018, DOI :10.7410/1354 : http://www.rime.cnr.it/index.php/rime/article/view/41/69
  • – « En jeu vidéo, un cahier des charges implicite. La déconstruction de la critique : généraliser, aseptiser et neutraliser », in : Journée d’études Déconstruction de la déconstruction, 14-15 mars 2019, RIRRA 21, Université Paul-Valéry Montpellier 3, actes en cours de publication.
  • – « Les labyrinthes, mécaniques et métaphores vidéoludiques ? », in : Journée d’études Le discours des mécaniques dans les jeux vidéo, MICC-RIRRA 21, 15 avril 2019, actes en cours de publication.
  • – « Afriques technicisées, les valeurs néo-libérales attachées aux objets connectés. Objets connectés et développement intelligent », in : Perspectives pour un développement intelligent, Paris, L’Harmattan, coll. « Communication et civilisations », sous la direction de Alain Kiyindou, Noble Akam et Étienne Damome, 2018
  • – « Entre BD et carnet de voyage ludique, un jeu vidéo artistique pour désapprendre l’esprit spontané de domination », in : actes du colloque BD In Extenso (Montpellier novembre 2016), Éditions Manuscrit Université, 2018.
  • – « Dérives postmodernes du jeu vidéo AAA Remember Me », in :  Jeux vidéo et santé psychosociale, journées de recherche du Montpellier in Game 2015 :〈10.5281/zenodo.1247287〉〈hal-01649220v2〉
  • – « Le plaisir de jouer ensemble, facilitation technique, expression du corps et convivialité », in : Virtu@lité et sport, écrans multiples, vidéo et cybersport, Les cahiers de l’université sportive, Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, 2011.
  • Joqueviel-Bourjea, Marie : « Crever la notion d’atelier », actes du colloque international « Création et complicité. L’atelier artistique comme espace de création et de dialogue » organisé par Alain Beaulieu & Mattia Scarpulla (mai 2020>webinaires 2020/2021), Université de Laval (Québec, Canada), à paraître (2021).
  • « Qui a voulu le chant dans la parole ? » (approche critique/auto-ethnographique), in : Le Risque. La Poésie. La Parole, Arnaud Villani (dir.) [actes des 6èmes, 7èmes & 8èmes Rencontres de Philosophie et d’Art de Cornillon (2016, 2017 & 2018) ; texte issu des 8èmes Rencontres consacrées à « La Parole »], Presses Universitaires de Perpignan, à paraître (2020).
  • – « ‘’…on descend vers l’atelier où cristallise l’écriture…’’ Lieux de l’atelier chez Pierre Jean Jouve », in : Pierre Jean Jouve : dans l’atelier de l’écrivain [actes du colloque de mars 2019 organisé par Dorothée Cooche-Catoen, Béatrice Bonhomme & Myriam Watthee-Delmotte à l’Université d’Artois, Arras], Hermann, coll. « Vertige de la langue », à paraître (2020).
  • – « Incipit vita nova. Recherche-création : enjeux esth/éthiques », in : Recherche et création en France et à l’étranger : quelles perspectives de dialogue international ?, Anne-Marie Petitjean & Violaine Houdart-Merot (dir.), [actes du colloque de décembre 2018 organisé par l’Université de Cergy-Pontoise], à paraître (2020).
  • – « Dans les rets du Réel » (avec/sur une suite de gravures de Jacques Clauzel), Gallargues-le-Montueux, éditions À travers, non paginé, 2020.
  • – « Au risque de Tuché et d’Éros. Pour une esth/éthique de l’atelier d’écriture », in : Codicille à la querelle des Anciens et des Modernes. Mélanges offerts à Violaine Houdart-Mérot, Anne-Marie Petitjean & Christiane Chaulet-Achour (dir.), Paris, L’Harmattan, coll. « Histoire, Textes, Sociétés », 2019, p. 33-42.
  •  – Par les bords (sur/avec trois peintures de Tony Harding ; poèmes critiques), Sète, éditions Rencontres, coll. « tête à texte », 2019, non paginé.
  • – « La Romance des îles » (entretien avec Paul Louis Rossi), in : revue NU(e) : Paul Louis Rossi (Nice), n° 67, p. 15-43.
  • – « Trois visages de la nuit (tre fuscelli per Paolo Rossi) » (poèmes critiques), revue NU(e), n°67 : Paul Louis Rossi, Nice, septembre 2018, p.211-216
  • – « Du peu au presque-rien » (avec/sur une suite de peintures de Jacques Clauzel), Gallargues-le-Montueux, éditions À travers, non paginé, 2018.
  • – « À bords perdus » (avec/sur une suite de collages de Jacques Clauzel), Gallargues-le-Montueux, éditions À travers, non paginé, 2016.
  • – « [daxau] / [da∫o] » (scène de la vie en prose (et un peu en vers)) (poème critique), in : Marie Étienne : organiser l’indicible, Paris, éditions L’Improviste, 2013, p.143-145.
  • – « Le juste trait » (entretien ponctué de dessins avec Marie Étienne), in : revue NU(e) : Marie Étienne (Nice), n° 47, avril 2011, p. 13-28 [entretien republié dans Le revue NU(e) : dix entretiens sur la poésie actuelle, sous la direction de Béatrice Bonhomme et Hervé Bosio, Bruxelles, La Lettre volée, coll. « Essais », 2012, pages 61-72]
  • – « Accueillir l’intensité », in : Former aux ateliers d’écriture, 20 ans après : métamorphoses, pratiques, perspectives, Jean-Marc Quaranta (dir.) [actes du colloque d’avril 2014, organisé par le Centre Interdisciplinaire d’Étude des Littératures de l’Université d’Aix-Marseille], 2014 : http://duecriture.canalblog.com/archives/2014/07/15/30249073.html
  • – « Ce qui se donne », in : revue Parenthèse (Bruxelles, Belgique, éditions Kalame), n° 13 : « Les Ateliers d’écriture en France (hors de Paris). À la confluence du texte et de la vie », Jean-Michel Devésa (dir.), 2014, p. 33-42.
  • Le Bihan, Loig : « L’analyse flânée » (co-écrit avec Caroline Renard), in : Cinéma et audiovisuel se réfléchissent. Réflexivité, migrations, intermédialité (textes issus du VIIè congrès de l’Afeccav), dir. F. Amy de la Bretèque, E. André, F. Jost, R. Moine, G. Soulez, J.-P. Trias, Paris, L’Harmattan, coll. « Champs visuels », 2012, p. 167-177 : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=37478.
  • – « Explorer, expliquer, exposer le film », in : Extended Cinema. Le cinéma gagne du terrain (actes de l’université d’été internationale « Cinéma et art contemporain 2 »), dir. P. Dubois, F. Monvoisin & E. Biserna, éd. Campanotto, Pasian di Prato, coll. « Zeta cinema » (dir. L. Quaresima), 2010, p. 439-445 : http://www.campanottoeditore.com/ricerche.php.
  • de Morant, Alix – « Quels savoirs pour quels corps ? », colloque « Performer les savoirs : l’artiste chercheur et le chercheur artiste dans les pratiques scéniques actuelles », Labex Arts H2H, Université Paris 10 Nanterre, MSH Nord, Centre Georges Pompidou, Théâtre des Amandiers, 21-23 juin 2018.
  • – « Dis/Embodiement in contemporary performance practices », International Platform for Performer Training 4e edition, Utrecht, Pays-Bas, 9-12 mars 2017.
  • de Morant, Alix & Quoiraud, Christine : « Le Body Weather, pratique contemporaine : laboratoire du toucher », in : Synthèse Aide à la recherche et au patrimoine en danse 2018-2020, Fonds C. Quoiraud, Centre National de la Danse, 2020.
  • – « Body Weather Laboratory – Nos devenirs météorologiques », in : Dive In, publication sérigraphiée à tirage unique, Aide à la recherche et au patrimoine en danse 2018-2020, Centre National de la Danse, 2020.
  • – « Dive In, hommage à l’infini journal », in : Dive In, publication sérigraphiée à tirage unique, Aide à la recherche et au patrimoine en danse 2018-2020, Fonds C. Quoiraud, Centre National de la Danse, 2020.
  • de Morant, Alix & Pirot, Marina : « Le Body Weather, Laboratoire du toucher chez les maraîchers des Couëts », communication aux « Secondes Rencontres Arts, écologies, transitions », colloque Labex Arts H2H (ArTec), MUSIDANSE, TEAMeD, AIAC, ESTCA, EDESTA (Université Paris 8) , Centre National de la Danse, 16, 17, 18 mai 2019, à paraître.
  • Pinel, Karine : « Renoncement à l’art comme fin ou politisation de l’art », Séminaire de recherche du programme Pratiques Plastiques Contemporaines « La contre-culture », Université Paul-Valéry Montpellier 3, 3 mai 2018 : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02107803v2/document
  • – « Pratiques plastiques contemporaines dans l’espace public urbain : pour quelles publicités ? », Séminaire « La relation entre l’art et la ville », Plan Académique de Formation, Montpellier, 26 janvier 2018 : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02133100v1/document
  • – « Street art in situ : dispositifs plastiques narration et valeurs pour quelle contre-culture ? », Colloque international « Pratiques plastiques contemporaines et contre-culture », Université Paul-Valéry, Montpellier 3, 6-8 novembre 2013 : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02133095v1/document
  • Villagordo, Éric, Facuse, Marisol, Serrano, Moreno & Juan, Enrique : « Violeta Parra : procesos de reconocimiento y formas de consagración en una trayectoria de artista », in : Facuse, M., Villagordo, É., Serrano, M. & Juan, E. (édts.), Artelogie. Violeta Parra : authenticité, primitivisme et processus d'exotisme chez les artistes latino-américains, n°13 | 2019, 07 janvier 2019 : http://journals.openedition.org/artelogie/3513 ; DOI : 10.4000/artelogie.3513
  • Villagordo, Éric & Domergue, Philippe : « Au croisement des postures sociologique et artistique : la résidence d’artiste Processus/découpe », in : Tracés. Revue de Sciences humaines, hors-série « À quoi servent les sciences humaines ? (III), Art contemporain et sciences humaines. Usages réciproques, Lyon, ENS Éditions, 2011, p. 29-45 : http://journals.openedition.org/traces/5240
  • Villagordo, Éric : L’artiste en action. Vers une sociologie de la pratique artistique, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques Sociales », Série « Sociologie des arts », 2012.
  • « Un sociologue en résidence artistique », in : Culture & Musées, n°19 : « Entre arts et sciences », coordonné par Bordeaux, Marie-Christine, Arles, Éditions Actes Sud, 2012, p. 147-168 : http://www.persee.fr/doc/pumus_1766-2923_2012_num_19_1_1652