Autres projets

Programme CollEx Cirque

Placé sous la responsabilité scientifique de Philippe Goudard et Alix de Morant( RIRRA 21), le Fonds Arts du cirque de la BIU de l’Université Paul Valéry Montpellier 3 vient de recevoir la label Collex/Persée de 2018 à 2025.

Ce fonds s’est considérablement enrichi en 2015 à la suite d’une généreuse  et anonyme donation. Riche de 2000 ouvrages, de 2000 revues (dont des collections complètes), d’affiches, photos, estampes originales et de centaines d’objets rares, le Fonds Arts du Cirque s’impose aujourd’hui au plan national et international  comme un fonds de référence, porteur pour la recherche et  accessible à toutes et tous.

A ce legs s’est ajouté  en 2016 un projet en cours de conventionnement entre le Fonds et le Musée du Cirque d’Alain Frère (collection privée). La numérisation du Fonds Arts du cirque débutera en 2017 par les affiches de la Collection Alain Frère (XVIIe- XXIe). Les œuvres numérisées seront mise en ligne en accès public.

En collaboration étroite avec la Bibliothèque Inter Universitaire de Montpellier les responsables scientifiques du programme du RIRRA21, chercheurs, doctorants, ainsi que conservateurs de la BIU animent des recherches ayant un retentissement régional, national et international

 

Projet « L’imprimé “populaire” et les modes de lecture en Afrique francophone » par l’AHRC (Arts and Humanities Research Council)

Ce projet est mené par Claire Ducournau (RIRRA21) et Ruth Bush (Université de Bristol). Il a permis d’établir un partenariat avec l’université de Bristol et avec l’université Cheikh Anta Diop de Dakar. Il vise à élargir le champ des recherches menées sur les textes « populaires » en Afrique francophone et à rendre plus visible le patrimoine de l’imprimé produit à travers un projet pilote de numérisation, des expositions (à Dakar, à Bristol et à Montpellier). La revue Awa a été numérisée et mise en ligne grâce à la dotation de ce projet (https ://africanreadingcultures.blogs.ilrt.org/fr/).

 

Projet « Entre journalisme et nomadisme : Écrivain·e·s d’Afrique subsaharienne francophone dans l’espace public au xxesiècle»

Claire Ducournau, maîtresse de conférences en littérature française et francophone,  a été admise comme membre junior à l’Institut universitaire de France lors de la promotion 2019. 

Résumé du projet (2019-2023)

Prenant à rebours le diagnostic d’une panne des intellectuels africains, ce projet porte sur la place de la littérature dans l’espace public en Afrique subsaharienne francophone au xxe siècle. À la croisée des études littéraires africaines, de l’histoire culturelle et de la sociologie, il explorera les métamorphoses de l’écrivain·e-journaliste, en envisageant les effets de sa multipositionnalité sociale et/ou géographique sur la production et la réception de ses écrits. L’enquête s’appuie notamment sur l’étude d’archives de presse, dont la numérisation (partielle) permet l’exploitation textuelle à différentes échelles. Il s’agit de revisiter l’histoire littéraire africaine, en caractérisant jusque dans leurs formes (matérielles et poétiques) les interventions publiques de ces auteur·e·s.