1er colloque international sur l'écriture littéraire pour marionnettes

Le logo de PuppetPlays

PuppetPlays is a project funded by the European Union’s Horizon 2020 Research and Innovation Programme under Grant Agreement 835193.

L’écriture littéraire pour marionnettes en Europe de l’Ouest (17e 21 e siècles)

1er Colloque international PuppetPlays Université Paul Valéry Montpellier 3, Montpellier, 14-16 octobre 2021.


Appel à communication


Présentation du colloque

De Johann Wolfgang von Goethe à Ramón del Valle-Inclán, de Charlotte Charke à Liliana Ugolini, d’Alain-René Lesage à Ernst Toller, d’Alfred Jarry à Italo Calvino, de Gerhart Hauptmann à Howard Barker, de Lewis Carroll à Marion Aubert, de Salvador Espriu à Tankred Dorst, de Federico García Lorca à Thomas Bernhard, d’António José da Silva à Liliane Atlan, de Paul Claudel à Nelly Sachs...

 

Des centaines d’écrivains et écrivaines en Europe, parfois de premier plan, parfois moins connus, ont écrit ou écrivent pour la marionnette. Certains, tels Ben Jonson, Henry Fielding, Restif de la Bretonne, Massimo Bontempelli, Arthur Schnitzler, Luigi Pirandello, Heiner Müller, ont inséré des scènes pour marionnettes dans leurs pièces pour acteurs et actrices. Et depuis un demi-siècle, suivant les exemples de Dario Fo, d’Armand Gatti, de François Billetdoux, bien des auteurs et autrices de théâtre prévoient de faire se côtoyer, dans leurs œuvres, interprètes vivants et figures animées.

 

Mais que signifie, concrètement, « écrire pour la marionnette » ? Quelles images concrètes de cet instrument théâtral sont-elles ainsi convoquées, et à quelles fins ? Quels processus de travail sont-ils ici engagés ? Quelles contraintes spécifiques – ou, au contraire, quelles libertés inédites – se découvrent-elles à cette occasion ?

 

L’écriture théâtrale pour les marionnettes peut trouver son origine, aujourd’hui, dans la commande passée par un marionnettiste, une compagnie, une institution. Ainsi naissent des rencontres, parfois des compagnonnages, entre des artistes qui s’ignoraient jusque-là, qui se découvrent, et qui apprennent à travailler ensemble : parfois dans le maintien de leurs territoires respectifs, parfois dans un dialogue étroit pendant toute la durée du processus de création.

 

Mais quand des poètes, des romanciers, des auteurs dramatiques prennent l’initiative d’écrire des « pièces pour marionnettes », quel est le projet qui motive leur écriture ? Est-il destiné, par exemple, à une technique d’animation spécifique (marionnettes à gaine, marionnettes à fils, ombres, objets...) ? S’accompagne-t-il, comme ce fut le cas pour Louis-Edmond Duranty, Rafael Alberti ou Guido Ceronetti, du désir de s’engager soi-même dans la réalisation scénique de ses œuvres ? Ou bien n’est-ce, comme ce fut apparemment le cas pour Maurice Maeterlinck, qu’un moyen de marquer ses distances à l’égard du théâtre d’acteurs de son temps ?

 

Il existe donc plusieurs régimes de l’écriture pour marionnettes, et l’une des toutes premières tâches de la recherche, dans ce domaine, doit être de les identifier, sans doute aussi de les questionner. Le choix de la marionnette, chez un écrivain ou une écrivaine, n’est jamais neutre, car il risque de l’éloigner des chemins balisés de la consécration littéraire et du succès, au point que ces œuvres restent souvent confidentielles, voire inédites. Pourquoi, dans ces conditions, écrire pour la marionnette ? Quel est le statut conféré à l’auteur ou à l’autrice dans cette branche des arts du spectacle où il/elle n’a pas de place habituellement réservée ?

 

Ce choix peut provenir, par exemple, d’une fascination pour les traditions, les personnages, la gestuelle, le langage de la marionnette. Il peut être contraint par le système théâtral d’une époque : les interdictions, les monopoles, les censures auxquels a été soumis, aux 17e et 18e siècles, le théâtre d’acteurs. Il peut également être motivé par le désir de s’adresser au public considéré comme le plus spontanément réceptif à ce spectacle, c’est-à-dire les enfants. Ou bien il peut naître du désir d’expérimenter une dramaturgie plus libre, dégagée des règles trop strictes de la vraisemblance, plus ouverte à la poésie ou à l’expérimentation.

 

Quelles que soient les raisons et les contextes qui poussent les écrivains et écrivaines à convoquer marionnettes, ombres ou objets animés sur la scène de leur théâtre mental, il faut examiner quelles conséquences en résultent pour l’écriture dramatique. Quelles sont les infléchissements qui s’opèrent dans les modes de caractérisation des personnages, la configuration dramatique, l’organisation de l’action dramatique, le registre expressif, le rapport à la parole, voire dans l’imaginaire tout entier ? Choisir la marionnette, c’est aussi s’engager dans un certain mode de représentation de l’humain, et parfois ouvrir la scène aux non-humains. C’est engager un autre niveau de convention à l’intérieur des conventions théâtrales, un autre rapport au réel et à l’illusion. C’est enfin favoriser un enracinement dans la matière inorganique, produire une tension entre le vivant et le mort, entre l’animé et l’inanimé.

 

Comme les instruments de musique, les instruments théâtraux que sont les marionnettes ont leurs propres contraintes et leurs propres pouvoirs expressifs. C’est à l’exploration des écritures singulières nées de la rencontre avec ces instruments que le programme de recherche ERC PuppetPlays souhaite vous inviter, en se concentrant pour son premier colloque international sur la contribution des écrivains et écrivaines, poètes et poétesses, romanciers et romancières ou auteurs et autrices dramatiques, à l’élaboration d’une dramaturgie spécifique pour les marionnettes.

Questions

Une attention particulière sera apportée aux questions suivantes :

 

-        Dans quelle mesure les auteurs et autrices qui écrivent pour la marionnette produisent-ils /elles des œuvres différentes de celles destinées au théâtre d’acteurs ? Ces œuvres sont-elles soumises aux mêmes conditions de production et de représentation ? S’adressent-elles au même public ? Traitent-elles des mêmes sujets ? Le font-elles sur les mêmes registres, ou bien sur des registres propres au théâtre de marionnettes ?

 

-        L’écriture théâtrale pour marionnettes s’inscrit-elle dans la même périodisation littéraire que le théâtre d’acteurs ? Peut-on reconnaître, dans ses évolutions, les marques d’une poétique baroque, classique, romantique, symboliste, moderniste, post-dramatique, documentaire, etc. ?

 

-        Quels sont, pour les auteurs et autrices, les modèles de l’écriture pour marionnettes ? Reprennent-ils / elles les formes traditionnelles de la marionnette ? Du théâtre d’acteurs ? D’autres formes du spectacle vivant (pantomime, cirque, ballet...) ?

 

-        à la fin du 19e siècle, dans le domaine francophone notamment, l’écriture théâtrale pour marionnettes était souvent portée par les poètes et poétesses plutôt que par les auteurs et autrices dramatiques. Cette tendance se vérifie-t-elle à l’échelle européenne ? Est-elle encore perceptible aujourd’hui ? Quelles peuvent en être les implications ?

 

-        Dans le cas d’une commande d’écriture, comment l’auteur ou l’autrice aborde-t-il / elle la marionnette ? Comment se défait-il / elle de ses préjugés, comment entre-t-il / elle dans le projet artistique de l’artiste marionnettiste ? La rencontre avec des marionnettistes et leurs instruments a-t-elle des incidences – et lesquelles ? – sur son processus d’écriture ? Ces incidences se limitent-elles à cette expérience, ou bien produisent-elles des changements plus durables ?

 

-        L’écriture théâtrale pour marionnettes engage-t-elle une représentation spécifique de l’humain et de sa place dans le monde ?

 

Toutes ces questions, bien évidemment, se déclinent en fonction des œuvres singulières et de leur contexte de production. Nous joignons à cet appel, à titre indicatif, la liste des pièces d’écrivains pour marionnettes (ou pour acteurs et marionnettes) que nous avons pu identifier jusqu’à présent.

 

Afin d’éviter la simple juxtaposition d’études de cas, la préférence sera donnée aux approches comparatistes mettant en lumière l’inscription des œuvres dans le système théâtral de leur temps.

 

Un second colloque, en 2023, sera consacré aux pièces écrites par les marionnettistes.

Propositions de communication et calendrier de soumission :

Les propositions de communication, prévues pour une durée de 20 minutes, sont à envoyer par courrier électronique pour le 30 avril 2021 aux deux adresses suivantes : didier.plassard@univ-montp3.fr et carole.guidicelli@univ-montp3.fr. Elles prendront la forme d’un résumé en français ou en anglais, de 300 à 500 mots, accompagné d’une notice biobibliographique et des coordonnées personnelles de l’auteur.

 

Les langues de travail du colloque sont le français et l’anglais.

 

Conformément aux principes de la science ouverte, les actes du colloque seront publiés sur une plateforme gratuite et accessible à tous.

 

Les réponses du comité d’organisation, basées sur les avis du comité scientifique, seront communiquées en juin 2021.

 

 

Comité scientifique :

 

Adolfo Ayuso Roy (écrivain, université de Saragosse), Jean Boutan (post-doctorant PuppetPlays, université Paul Valéry – Montpellier 3), Matthew Cohen (professeur, université du Connecticut), Pénélope Dechaufour (maîtresse de conférences, université Paul Valéry – Montpellier 3), Francesca Di Fazio (doctorante PuppetPlays, université Paul Valéry – Montpellier 3), Cristina Grazioli (professeure, université de Padoue), Carole Guidicelli (ingénieure de recherches PuppetPlays, université Paul Valéry – Montpellier 3), Sandrine Le Pors (maîtresse de conférences HDR, université d’Artois), Marc Martinez (professeur, Université de Rouen), Didier Plassard (chercheur principal PuppetPlays, université Paul Valéry – Montpellier 3), Rute Ribeiro (metteuse en scène et marionnettiste, Lisbonne), Julie Sermon (professeure, université Lyon 2), Gerd Taube (professeur, Goethe Universität, Francfort), Bérangère Vantusso (marionnettiste, metteuse en scène, directrice du Studio-Théâtre, Vitry-sur-Seine)

 

Comité d’organisation :

Jean Boutan, Francesca Di Fazio, Carole Guidicelli, Didier Plassard, Paul Robert

 

Présentation de PuppetPlays

 

PuppetPlays (2019-2024) est un projet de recherche européen financé par l’Union Européenne via le programme de recherche Horizon 2020 de l’ERC ((G.A. 835193) et hébergé par l’Université Paul-Valéry Montpellier 3. Sous la direction de Didier Plassard (Université Paul Valéry – Montpellier 3, France), il a pour premier objectif de rassembler, d’étudier et de rendre accessible au public, sur une plateforme numérique dédiée, le répertoire des pièces écrites pour la marionnette en Europe de l’Ouest, du 17e au 21e siècles.

 

En attendant l’ouverture au public de cette plateforme, prévue en 2022, une présentation du projet et des activités de PuppetPlays peut être consultée à l’adresse suivante : https://puppetplays.www.univ-montp3.fr/fr

 

Pièces d'écrivains pour marionnettes

 

La liste suivante répertorie les pièces composées par des écrivains (poètes, romanciers, auteurs dramatiques…) qui ont pu, jusqu’ici, être identifiées par les chercheurs réunis autour du projet PuppetPlays, et dont le texte est au moins partiellement conservé. Elle ne constitue qu’une étape provisoire de la recherche et devra être complétée ou corrigée. Sont aussi inclues des pièces mêlant acteurs et marionnettes – voire, dans certains cas, des personnages de marionnettes qui ont pu être joués par des acteurs.

 

 

Pièces de langue anglaise :

 

  • Jonson, Ben : The Bartholomew Fair, 1614 ; A Tale of a Tub, 1623.

 

  • Powell, Martin : A Mock Opera, or Venus and Adonis, 1713.
  • Sheridan, Thomas, Prologue to the Farce of Punch Turn’d School-Master, 1724.
  • Fielding, Henry : The Author’s Farce, with a Puppet-Show Call’d The Pleasures of the Town, 1730.
  • C. and Country, 1734.
  • Politicks in Miniature, or The Humours of Punch’s Resignation, 1742.
  • O’Hara, Kane : Midas, 1760 ; Tom Thumb, 1777.
  • Foote, Samuel : Tragedy-à-la-mode, 1763 ; The Handsome House-Maid, or Piety in Pattens, 1773.
  • Carroll, Lewis : La Guida di Bragia, ca. 1850.
  • Yeats, Jack Butler : The Scourge of the Gulph, 1901 ; James Flaunty or the Terror of the Western Seas, 1901 ; The Wonderful Traveller or the Disguised Princes and the Pursuing Policeman ; The Treasure of the Garden.
  • Baring, Maurice : Palamon and Arcite, 1913.
  • Craig, Edward Gordon : The Drama for Fools, 1916 - 1918.
  • Varé, Daniele: Princess in Tartary, 1940.
  • Bussell, Dorothea : The Cat and the Kingdom, in Bussell, Jan (ed.), Plays for Puppets, 1951.
  • Shaw, George Bernard : Shakes versur Shav, 1949.
  • Barker, Howard : All he fears, 1993 ; The Swing at Night, 2001.
  • Roberts, Christine : The Maternal Cloister, 2000.
  • Stafford, Nick : War Horse, 2007.
  • Bartlett, Neil : Or you could kiss me, 2010.

 

Pièces de langue allemande :

 

  • Bader, Georg Philipp: Philemon und Baucis, 1773 ; Didone abbandonata, 1776 ; Die bestrafte Rachgier, 1779.
  • Goethe, Johann Wolfgang (von): Neueröffnetes moralisch-politisches Puppenspiel, 1774; Hanswursts Hochzeit, oder Der Lauf der Welt, 1775; Das Jahrmarktsfest zu Plundersweilern, 1778.
  • Seckendorff, Karl Sigmund (von): Das Urteil des Midas, 1775.
  • Schink, Johann Friedrich : Marionettentheater, 1778 ; Prinz Hamlet von Dännemark, 1799.
  • Falk, Johannes Daniel: Die Uhu (1796), in Taschenbuch für Freunde des Scherzes und der Satire, Leipzig, 1797; Die Prinzessin mit dem Schweinerüssel, 1804.
  • Ludwig Tieck: Hanswurst als Emigrant, 1795.
  • Arnim, Achim (von): Das Loch, oder das wiedergefundene Paradies, 1811; Die Appelmänner, 1813.
  • Kerner, Justinus: Reiseschatten, 1811; Der Bärenhäuter im Salzbade, 1835.
  • Eichendorff, Joseph (von): Das Incognito, oder Die mehreren Könige, oder Alt und Neu, 1841.
  • Voß, Julius (von): Possen- und Marionettenspiele, 1812, 1826.
  • Pocci, Franz (von): Neues Kasperl-Theater, 1855 ; Lustiges Komödien-Büchlein, 6 vol., 1859-1877.
  • Hofmannsthal, Hugo (von): Das kleine Welttheater, oder Die Glücklichen, 1897/1898; „Der Kaiser von China spricht“, „Vorspiel für ein Puppentheater“ in Kleine Dramen, 1912.
  • Scheerbart, Paul: Die Puppe und die Dauerwurst, 1897.
  • Rath, Willy: Die feine Familie, 1901.
  • Falckenberg, Otto: Prinzessin Pim und Laridah, ihr Sänger, 1902.
  • Schnitzler, Arthur: Der Puppenspieler, 1902; Der tapfere Cassian, 1903; Zum großen Würstel, 1904.
  • Bernus, Alexander (von): Romantische Schattenspiele, 1907.
  • Wolfskehl, Karl: Wolfdietrich und die rauhe Els, 1907; Thors Hammer, 1908.
  • Kokoschka, Oskar: Sphinx und Strohmann, 1909.
  • Trakl, Georg: Blaubart. Ein Puppenspiel, 1910.
  • Hauptmann, Gerhart: Festspiel in deutschen Reimen, 1913.
  • Lichnowsky, Mechtilde, Ein Spiel vom Tod, 1915.
  • Scholz, Wilhelm (von), Doppelkopf, 1918.
  • Mehring, Walter: Einfach klassisch. Eine Orestie mit glücklichem Ausgang, 1919.
  • Neuman, Alfred: Bühnenmarionetten, 1919.
  • Toller, Ernst: Die Rache des verhöhnten Liebhabers, oder Frauenlist und Männerlist, 1920.
  • Leip, Hans: Der betrunkene Lebenskelch, 1921.
  • Blei, Franz: Das Nusch-Nuschi, 1921.
  • Barlach, Ernst: Der Findling, 1922.
  • Polgar, Alfred: Der unsterbliche Kasperl, 1922.
  • Gasbarra, Felix, Preussische Walpurgisnacht, 1922.
  • Schwitters, Kurt: Schattenspiel, 1925.
  • Filling, Grete, Kasperle und der Strolch, 1929; Kasperle und die Hummel Piekepisst, 1929.
  • Kästner, Erich: Kasperle besucht Berlin, 1932.
  • Kisch, Egon Erwin: Der Dachgarten, 1933.
  • Zweig, Arnold: Das Spiel vom kleinen Propheten Jona, 1936.
  • Sachs, Nelly: Ein Spiel vom Zauberer Merlin, 1940.
  • Fürnberg, Louis: Der Frosch-Mäuse-Krieg, 1941.
  • Humm, Rudolf Jakob: Theseus und der Minotaurus, 1941; Der Sturm; Eine Mainacht; Belfagor, 1944; Der Ritter zwischen Stern und Blume; Freunde bis in den Tod; Die schöne Frasquita; Für Regina de Vries; Dreimal Piccard.
  • Kommerell, Max: Kasperle-Spiele für grosse Leute, 1948.
  • Eisler, Hanns: Johann Faustus, 1952.
  • Borde-Klein, Inge: Der Wettlauf, 1954; Die vier Jahreszeiten, 1955; Vom Mäuschen, Vögelchen und der Bratwurst, 1959; Reingefallen, Klauke!, 1959; Das fliegende Schweinchen, in Schulfeierbuch, 1959; Wer fängt Hugo? 1960.
  • Rühm, Gerhard: hanswurststücke, 1955/1956; Gegenstände, 1966; auf messers schneide, 1995.
  • Dorst, Tankred: Auf kleiner Bühne, 1959.
  • Bernhard, Thomas: Der Berg, 1959.
  • Meier, Herbert: Der König von Bamako, 1960.
  • Artmann, Hans Karl: die hochzeit caspars mit gelsomina, 1960; die liebe fee pocahontas oder kasper als schildwache, 1961; Punch und Judy, 1962.
  • Seewald, Richard: Das Geheimnis des Steins. Ägyptische Marionettenkomödie, 1961.
  • Bayer, Konrad: kasperl am elektrischen stuhl, 1968.
  • Strub, Heiri: Der verwundete Sokrates, 1972.
  • Schleef, Einar: Der Fischer und seine Frau, 1976.
  • Müller, Heiner: Leben Gundlings Friedrich von Preussen Lessings Schlaf Traum Schrei, 1977.
  • Fühmann, Franz: Der glückliche Ritter von Trinitat oder Wie wird man Oberdiskutierer, 1976 ; Schlipperdibix und klapperdibax! Zwei Kasperlstücke, 1985.
  • Widmer, Urs: Sommernachtswut, 1993.
  • Czernin, Franz-Joseph: Szenen für russische Puppen, 1998.
  • Tornquist, Kristine: Der Kommissar, 2002.
  • Meyer, Ralf: Die Schöne und das Biest, 2003; Glück, 2020.
  • Kusz, Fitzgerald: Die Götter-Soap, 2013.
  • Becker, Marc: Munch und Van Gogh. Der Schrei der Sonnenblume, 2014; Kasper in Teufelsküche, oder Das Geheimnis der schlechten Laune, 2019.

 

Pièces de langue italienne :

 

  • Rospigliosi, Giulio : La comica del cielo, overo la Baltasara, 1668.
  • Badovero, Camillo : Il Leandro, 1679.
  • Acciaiuoli, Filippo : Damira placata, 1680 ; Ulisse in Feacia, 1681 ; Chi è cagion del suo mal pianga se stesso, 1682 ; Il girello, 1668, 1682.
  • Ottoboni, Pietro : Il trionfo dell’amore, 1691 ; L’Eurilla o Amor eroico fra pastori, 1696 ; La Pastorella, 1705 ; Il Costantino pio, 1710 ; Teodosio il Giovane, 1711.
  • Pulcinella guardiano de’ pazzarelli, 1705.
  • Martello, Pierjacopo: Lo starnuto d’Ercole, 1717.
  • Pulcinella speziale in villa, 1728.
  • Gori, Antonio, Il cajetto, 1746.
  • Zanetti, Girolamo, Eurimedonte e Timocleone ovvero I rivali delusi, 1746.
  • Zeno, Apostolo, Gianguir, 1748.
  • Giraud, Giovanni: Il viaggio sull’asino di Cassandro sposo, 1826; Malvinuccia, 1832.
  • Boito, Arrigo: Basi et bote, 1881.
  • Giacosa, Giuseppe, Il filo, 1883.
  • Bianchi, Menotti: E guarattelle, 1900.
  • Marinetti, Filippo Tommaso: Elettricità sessuale, 1914; Vengono, 1915; Il teatrino dell’amore, 1915.
  • Pratella, Francesco Balilla: Il terremoto, 1915.
  • Depero, Fortunato: Colori, 1916; Suicidi e omicidi acrobatici, Avventura elettrica, Ladro automatico, Sicuro, 1917.
  • Bontempelli, Massimo: Siepe a Nord-Ovest, 1919.
  • Cavacchioli, Enrico: Quella che t’assomiglia, 1920.
  • Folgore, Luciano: Ombre + fantocci + uomini, 1920; I palombari notturni, 1920; I tre momenti, 1927; L’ora del fantoccio, 1928.
  • Scaparro, Mario: Un parto, 1920.
  • Fanciulli, Giuseppe: Il teatro di Takiù, 1923.
  • Vasari, Ruggero: L’angoscia delle macchine, 1923; Raun, 1927.
  • Alessio, Luigi: Aeroplani, 1926.
  • Rognoni, Angelo: Il dispiacere del grembiule, 1931.
  • Pirandello, Luigi: I giganti della montagna, 1936.
  • Bene, Carmelo: Pinocchio, 1964.
  • Fo, Dario : Grande pantomima con bandiere e pupazzi piccoli e medi, 1968; Morte e resurrezione di un pupazzo, 1971.
  • Ceronetti, Guido: I misteri di Londra, 1978; La iena di San Giorgio, 1985; Mystic Luna-Park, 1988; Viaggia viaggia, Rimbaud!, 1992; Il volto (Ansiktet), 1998.
  • Calvino, Italo : La foresta-radice-labirinto, 1981, 1984.
  • Licata, Salvo: Visita guidata all’Opera dei Pupi (1989); Francesco e il sultano (1992); L’urlo del mostro (1998).
  • Boggio, Maricla: Il teatrino di Don Candeloro, 1987.
  • Ugolini, Liliana: Marionetteemiti, 1999; Delle Marionette, dei Burattini e del Burattinaio, 2007.
  • Niccolini, Francesco: Ronscisvalle!, 2001.
  • Gindro, Sandro: Teatro: opere per attori, solisti e burattini, 2002.
  • Scaldati, Franco: Rosolino 25 figli, 2013.

 

Pièces de langue française :

 

  • La Grille, Dominique de Normandin, dit : Les Pygmées, 1676 ; Les Amours de Microton, 1676.
  • Fuzelier, Louis : Thésée ou la Défaite des Amazones, 1701 ; Le Ravissement d’Hélène, le siège et l’embrasement de Troie, 1705 ; Les Stratagèmes de l’amour, 1726 ; A fourbe, fourbe et demi, 1733 ; La Descente d’Enée aux Enfers, 1740 ; La Ligue des opéras, 1744 ; Polichinelle maître d’école, 1744.
  • Malézieu, Nicolas de : Polichinelle demandant une place à l’Académie, 1705.
  • Lesage, Alain-René : Arlequin-Thétis, 1713 ; L’Ombre de la Foire, 1731.
  • Carolet, Denis : La Cendre chaude, 1717 ; Le Divertissement comique, 1727 ; Le Mariage du Caprice et de la Fortune, 1727 ; Le Palais de l’ennui, 1731 ; Le Cochet maladroit, 1731 ; Le Déménagement de l’Opéra-Comique, 1731 ; L’Impromptu de Polichinelle, 1731 ; Polichinelle Cupidon, 1731 ; Les Petites Maisons, 1732 ; Polichinelle Amadis, 1732 ; Polichinelle Apollon, 1733 ; Polichinelle Alcide, 1733 ; La Noce interrompue, 1734 ; La Prise de Philisbourg, 1734 ; La Prise du fort de Kell, 1734 ; La Grenouillère galante, 1735 ; Atys travesti, 1736 ; L’Assemblée des poissardes, ou Polichinelle maître d’hôtel, 1737 ; Polichinelle censeur des théâtres, 1737 ; Polichinelle Persée, 1737 ; Polichinelle vengé, 1738.
  • Fuzelier, Louis, Lesage, Alain-René, et d’Orneval, Jacques-Philippe : L’Ombre du cocher poète, 1722.
  • Piron, Alexis, Arlequin-Deucalion, 1722 ; Le Mariage de Momus, ou la Gigantomachie, 1722 ; Colombine-Ninétis, 1723.
  • Fuzelier, Louis, et d’Orneval, Jacques-Philippe : La Grand-mère amoureuse, 1731.
  • Favart, Charles-Simon, Largillières, Félix de, et Destouches, Néricault : Polichinelle comte de Paonfier, 1732.
  • Salley, Charles-Alexandre, et Caylus, Anne-Claude-Philippe de Tubières de : Polichinelle lazziste, 1732.
  • Le Valois d’Orville, Adrien-Joseph : Pièce manquée et l’impromptu de Polichinelle, 1735 ; Les Amants peureux, 1736 ; Le Quiproquo, 1740 ; Polichinelle distributeur d’esprit, 1741 ; L’Un pour l’autre, 1742 ; Orphée et Eurydice, 1742 ; Don Quichotte Polichinelle, 1743 ; Javotte, 1743.
  • Gallet, Pierre : La Pétarade, ou Polichinel auteur, 1750.
  • Gaubier de Barrault, Sulpice-Edme : Brioché, ou l’Origine des marionnettes, 1753.
  • Laffichard, Thomas : Les Dieux, ou les Noces de Vénus, 1753.
  • Taconet, Toussaint-Gaspard : Nostradamus, 1756 ; L’Ombre de Vadé, 1757.
  • Poinsinet de Sivry, Louis : Les Philosophes de bois, 1760.
  • Guillemain, Charles-Jacob : Arlequin marchand de poupées ou le Pygmalion moderne, 1779 ; Le Mariage de Janot, 1780 ; L’Entrepreneur de spectacles, 1796 ; Le Mariage de Jocrisse, 1797 ; Le Pont cassé.
  • Restif de la Bretonne, Nicolas-Edme : Le Drame de la vie, contenant un homme tout entier, pièce en treize actes d’ombres et en dix pièces régulières, 1793.
  • Bernard, Laure, Théâtre de marionnettes, 1837.
  • Sand, Maurice: Une nuit à Ferrare, 1848; Les Mystères de l’Indre, 1855; On demande un jardinier, 1855; Le Flageolet, 1863; Le Bain de Dieu, 1863; Nous dînons chez le colonel, 1867; La Clémence de Titus, 1867; Le Célibataire, 1870; Azote, 1871; Les Esprits frappeurs, 1871; La Chambre bleue, 1874; Le Candidat, 1874; Le Vase de bronze, 1874; Une nuit à Châteauroux, 1875; J’ai oublié mon panier, 1875; Jouets et mystères, 1875; La Rosière de Viremollet, 1879; La Syrène, 1881; Zut! ou la petite chaussette bleue, 1874; Balandard aux Enfers, 1886.
  • Carré, Michel, et Barbier, Jules: Les Marionnettes du docteur, 1851.
  • Monnier, Marc: Polichinelle, 1852; Sic vos non vobis, 1852; Le Roi Babolein, 1853; La Princesse Danubia, 1856; Régina, 1859; Le Curé d’Yvetot, 1862; Paillasse, 1865; L’Equilibre, 1867; Le Docteur Gratien, 1870; Faust, 1871; Le Congrès de la paix, 1871.
  • Véron, Pierre: La Comédie en plein vent, 1861.
  • Duranty, Louis-Edmond, Théâtre des marionnettes du jardin des Tuileries, 1862.
  • Monnier, Henry: La Grisette et l’étudiant, 1862; Les Deux Gougnottes, 1862.
  • Glatigny, Albert: Scapin maquereau, 1863.
  • Lemercier de Neuville, Louis: Les Jeux de l’amour et du bazar, 1862; Un caprice, 1863; I pupazzi, 1866; Paris Pantin, 1868; Fleur de guitare, 1868; Mon village, 1868; Le Théâtre des pupazzi, 1875; La Femme du monde et l’Auvergnat, 1876; Les Pupazzi de l’enfance, 1881; Nouveau théâtre des pupazzi, 1882; Tout Paris, 1886; Ombres chinoises, 1891; Les Pupazzi noirs, 1896; Nouveau théâtre de Guignol (2 vol.), 1898; Les Pupazzi inédits, 1903; Théâtre des marionettes, 1904.
  • Nadar, Tournachon Félix (dit), et Bataille, Charles: La Grande Symphonie des punaises, 1862.
  • Robida, Albert: La Nuit des temps, 1889.
  • Eudel, Paul: Les Ombres chinoises de mon père, 1891; Le Mort récalcitrant, 1898.
  • Lerberghe, Charles (van): Les Flaireurs, 1892.
  • Donnay, Maurice, Ailleurs, 1891; Phryné, scènes grecques, 1894.
  • Bouchor, Maurice, Trois mystères: Noël, Tobie, Sainte Cécile, 1892; Le Songe de Kheyam, 1892; Les Mystères d’Eleusis, 1894.
  • Colombier, Henry: Le Bandeau d’illusion, 1899.
  • Gautier, Judith: Tristane, 1899.
  • Satie, Erik: Geneviève de Brabant, 1899.
  • Jarry, Alfred: Ubu sur la butte, 1901.
  • Ranson, Paul: L’Abbé Prout, 1902.
  • Berlier, Paul: Monsieur le Vent et Madame la Pluie, 1907.
  • Marinetti, Filippo Tommaso: Poupées électriques, 1909.
  • Graffigny, Henry de: Le Marchand de coups de bâton, 1911; Guignol apache, 1911; Un mariage d’argent, 1911; Les Deux Avocats, 1911; Polichinelle ermite, 1911; Les Aventures du baron de Pierrafeu, 1911; Les Tracas du père Cafignon, 1911; Culotte rouge, ou les vainqueurs du Kraken, 1911; La Malle fantastique, 1911; Le Talisman, 1911; Une bonne partie de campagne, 1911; Le Trésor du Pôle, 1912; Les Farces de Guignolet, 1912; Le Malade récalcitrant, 1912.
  • Satie, Erik: Le Piège de Méduse, 1913.
  • Morax, René: Théâtre de poupées, 1917.
  • Claudel, Paul: L’Ours et la lune, 1917.
  • Albert-Birot, Pierre: Matoum et Tévibar, 1918; Matoum en Matoumoisie, 1919; Le Petit Poucet, 1924; Barbe-Bleue, 1926; Les Mains, ou Quand on est trois, 1928, Guignol veut s’enrichir, 1932.
  • Desnos, Robert: L’Horloge à court-circuit, 1922.
  • Ghelderode, Michel de: Le Mystère de la Passion de Notre Seigneur Jésus-Christ, 1924; Têtes de bois, 1924; Duvelor, ou la farce du diable vieux, 1924-1925; La Farce de la mort qui faillit trépasser, 1925; Le Massacre des innocents, 1926; Images de la vie de saint François d’Assise, 1926; La Tentation de saint Antoine, 1929; Le Siège d’Ostende, 1933; Les Femmes au tombeau, 1933; D’un diable qui prêcha merveilles, 1936.
  • Malespine, Émile: La Baraque pathétique, 1925.
  • Conrardy, Charles: Salomé ou le jugement de l’avenir, 1927.
  • Péret, Benjamin: Au paradis des fantômes, 1933.
  • Cocteau, Jean: L’épouse injustement soupçonnée, 1943.
  • Yonnet, Jacques: Guignol détective, 1949; Guignol et le chaperon rouge, 1949; Le Bandit de Calabre, 1949; Le Baron de la bonne gargouille, 1951.
  • Atlan, Liliane: Le Messie ou le mal de terre, 1962-1964; Pour fêter le numéro mille, 1996.
  • Dune, Edmond: Agathe et Baudéa, 1964.
  • Obaldia, René de: Alligators et kangourous, 1971; Classe terminale, 1973.
  • Billetdoux, François: Ne m’attendez pas ce soir, 1971; Les Veuves, 1972.
  • Valletti, Serge: La Montagne aux bateaux, 1976.
  • Lépinois, Gérard: Chignol perds pas tes bas Gnafron, 1976; La Nuit et ses épingles, 1981; Le Grain de sel et le grain de sable, 1985; La Petite Physique des quatre éléments, 1985; La Deuxième Nuit, 1986; Padox parade, 1992; La Troisième Nuit de Padox, 1995; Padox au parfum, 1997; Padox café-concert, 1998; La Création du monde, 2000; La Comédie de l’écho, 2002; Docteur Johanes Faust et la fiancée de l’Enfer, 2006; La Chpocalypse, n. d.
  • Recoing, Éloi: La Ballade de Mister Punch, 1976; Le Grand-père fou, 1978; Manipulsations, 1984; La Conjecture de Babel, 1987; Un instant suicidaire, 2008.
  • Simon, Yoland: Sozi et Sizo, 1981; Le Pourvoyeur, 1981; Fracas chez Frascati, 1983.
  • Segal, Gilles: Le Marionnettiste de Lodz, 1984.
  • Boman, Patrick: Planète impossible, 1985; Baraque fragile, 1991; Un steak pour deux, 1992; Manger ours, manger chien, 2006; Polichinelle couronné, 2008; Opéra polar (avec Gérard Lépinois), s. d.
  • Ngandu, Pius Nkashama: L’Empire des ombres vivantes, 1991.
  • Blutsch, Hervé: Anatole Felde, 1995; La Vie burale, 2009.
  • Norac, Carl: Monsieur Pwoët, 1998; Gepetto, 2002, Éléfantino, 2002; Petites histoires de coeur, 2008; Tout le ciel est nécessaire, 2009; Cactus, 2018.
  • Serres, Karine: Bitume farouche, 1999; Chips personnel, 2013.
  • Klein, Jean-Pierre: Conte de singesse, 2000.
  • Glück, Michaël: La Langue de l’ours, 2000; Tracés, 2005.
  • Durif, Eugène: Têtes farçues, 2000.
  • Cagnard, Jean: Des papillons sous les pas, 2000; Les Gens légers, 2004; Bout de bois, 2005; L’Entonnoir, 2007; L’Endroit jamais, 2009; A demain ou la route des six ciels, 2010; Où je vais quand je ferme les yeux?, 2015.
  • Tamet, Marc: Morceaux de sucre, 2000.
  • Picq, Jean-Yves: Le Grand Poucet, 2004.
  • Martin, Lise: Pacotille de la resquille, 2004.
  • Zambon, Catherine: Samain, 2001; Les Terres fortes, 2005.
  • Aufray, Gilles: Poudre!, 2001; Passages, la mémoire des oiseaux, 2017.
  • Destanque, Robert: Le Caprice de Polichinelle, 2003.
  • Dubost, Patrick: Je suis normal, 2003; Le Début du monde, 2004; Les Neuf Coriaces, 2009; Ego non sum sed vos amo, 2014; Un théâtre de verdure, 2015.
  • Papin, Nathalie: Le Partage, 2005; Le Gardien des ombres, 2017.
  • Cofino Gomez, Alain: Féminins – Masculins ou petit monument à l’homme empêché, 2004; Et cependant, 2010; Une tache sur l’aile du papillon, 2017.
  • Pallaro, Eddy: L’Herbe folle, 2005; Le Rêve d’Anna, 2014.
  • Delle Piane, Emmanuelle: Orage à Belle-Maison ou les lessives, 2003; La Vallée des pommes, 2017; L’Ami de mon ami, 2019.
  • Grumberg, Jean-Claude: Pinok et Barbie, 2004.
  • Rebotier, Jacques: De l’omme, 2005.
  • Minyana, Philippe: La Maison des morts, 2006; C’est l’anniversaire de Michèle mais elle a disparu, 2008.
  • Anne, Catherine: Aséta, 2007.
  • Dorin, Philippe: Les Enchaînés, 2007; 2084, Scènes de marionettes, 2012.
  • Cervantès, François: Attends-moi, 2008.
  • Minyana, Philippe: C’est l’anniversaire de Michèle mais elle a disparu, 2008.
  • Aubert, Marion: Les Orphelines, 2009.
  • Lemahieu, Daniel: L’Ogre et la poupée, 2010; Origine / Monde, 2015.
  • Visniec, Matéi: La Mémoire des serpillères, 2010.
  • Nordmann, Jean-Gabriel: Sous le masque tu es mortel, pauvre orphelin!, 2010.
  • Azama, Michel: Anges du chaos, 2011.
  • Chaffin, François: Ni bleu ni blouses, 2011.
  • Mougel, Magali: Poudre noire, 2016.
  • Melquiot, Fabrice: Frankenstein, 2011; Navires / Astronautes, 2017.
  • Gunzig, Thomas: Borgia, une comédie contemporaine, 2015.
  • Grangeat, Simon: Un caillou dans la botte, 2012; Krach, 2019.
  • Jaubertie, Stéphane : Un chien dans la tête, 2013 ; Crève l’oseille!, 2017.
  • Efoui, Kossi : En guise de divertissement, 2012; La Conférence des chiens, 2016; Sans ombre, 2017.
  • Gaillard, Julien: Noces, 2015.
  • Danan, Joseph, Le Théâtre des papas, 2015 ; Lendemain, 2016.
  • Le Bal, Henry : La Voix captive, 2018.
  • Wetter, Laurent van : Au commencement, il y avait une chaise, 2019.

 

Pièces de langue espagnole :

 

  • Cervantes, Miguel (de): “La libertad de Melisendra”, in Segunda parte del ingenioso caballero don Quijote de la Mancha, XXVI, 1615 ; El retablillo de las maravillas, 1615.
  • Vega, Lope (de): La selva sin amor, 1627.
  • Calderón de la Barca, Pedro: Mojiganga del mundinovo, 1658-1659.
  • Avallenada, Francisco de: El titeretier, 1663; El mundinovi, 1675.
  • Suárez de Deza y ávila, Vicente : Mojiganga del mundi nuevo para el Retiro, Saynete de los titeres, para el Coliseo, in Parte primera de los donayres de Tersicore, 1663.
  • Castro, Francisco de : Entremés del mundinovo, 1742.
  • Entremés nuevo de los títeres Máquina real de Londoño, 1770.
  • Benavente, Jacinto : El encanto de una hora, 1892 ; La senda del amor, 1905 ; Las diabluras de Polichinela, 1912.
  • Valle-Inclán, Ramón del : Farsa infantil de la cabeza del dragón, 1909 ; Farsa y licencia de la reina castiza, 1910 ; El embrujado, 1912 ; Farsa italiana de la enamorada del rey, 1920 ; Los cuernos de don Friolera, 1921 ; La rosa de papel, 1924 ; La cabeza del Bautista, 1924 ; Ligazón, 1926 ; Sacrilegio, 1927 ;
  • Grau, Jacinto : El señor de Pigmalion, 1921.
  • Garcia Lorca, Federico : El maleficio de la mariposa, 1920 ; Los títeres de Cachiporra, 1922 ; Tragicomedia de don Cristóbal y la señá Rosita, 1922 ; La niña que riega la albahaca y el príncipe preguntón, 1923 ; La doncella, el marinero y el estudiante, 1925 ; El paseo de Buster Keaton, 1925 ; Amor de don Perlimplín con Belisa en su jardín, 1926 ;  El retablillo de Don Cristóbal, 1930.
  • Borrás, Tomás : Fantochines, 1923.
  • Aub, Max : El desconfiado prodigioso, 1924 ; La guerra, 1935 ; El agua no es del cielo, 1936.
  • Alberti, Rafael : La pájara pinta, 1925 ; El colorin colorado, 1926 ; Romance de don Bueso y la infanta cautiva, 1931 ; Bazar de la providencia, 1934 ; Farsa de los Reyes Magos, 1934 ; Los salvadores de España, 1936 ; Radio Sevilla, 1937.
  • Dieste, Rafael : Viaje y fin de Don Frontán, 1930 ; Farsa infantil de la fiera risueña, 1933 ; La doncella guerrera, 1933 ; Curiosa muerte burlada, 1933 ; El falso faquir, 1936 ; El moro leal, 1937.
  • Fortún, Elena : Luna Lunera, 1935.
  • Arconada, César : Tres farsas para títeres, 1936.
  • Morales Malva, José Ricardo : No hay que perder la cabeza o las preocupaciones del doctor Guillotin, 1936 ; Burlilla de don Berrendo, doña Caracolines y su amante, 1936.
  • Blanco-Amor, Eduardo : Farsas para títeres, 1939-1948 (publ. 1973).
  • Sierra Mañueco, Rodolfo : Los pueblos sin los partidos viven felices y unidos, 1957.
  • Nieva, Francisco : Es bueno non tener cabeza, 1966 ; La señorita Frankenstein, 1996 ; Aventurillas menudillas de un hijillo de puta, 1991.
  • Grassa Toro, Carlos : Yo me le guiso, yo me le como : vida e muerte de Juan Palomo : historia tragicómica para títeres, 1995.
  • Lopez Mozo, Jeronimo : Las raíces cortadas, 2005.
  • Julián, Luis Fernando (de) : Pelo de nieve, 2020.

 

Pièces de langue catalane :

 

  • Robrenyo, Josep : L’alcade sabater, ca. 1820-1830.
  • Pujulà i Vallès, Frederic, Titelles febles, 1902.
  • Rusiñol, Santiago : El titella prodig, 1911 ; L’arma, 1914 (avec Burgas, Josep).
  • Coromines, Pere : Putxinel.lis, 1927.
  • Milla i Gació, Lluis : La cua d’en banyeta, 1931.
  • Brossa, Joan : La barba de cordills o les olles a l’escut, 1947 ; Les angúnies d'en Titella o la familia encantada, 1948 ; A la primavera, mentre a en Ponç li arriba la cabellera fins als talons, jo faig córrer amb una escombra un paquet de roba barrejat amb la brossa, 1948.
  • Espriu, Salvador : Primera historia d’Esther, 1948.
  • Rumbau, Antoni : Els pastorets, 1980 ; La llegenda de san Jordí, 1980 ; Eurídice i els títeres de Caronte, 2001 ; Salón de Anubis o La acadèmia de Lilí & Dante, 2007.
  • Sirera, Rodolf : La mirada de l'alquimista, 2001.
  • Alapont Ramon, Pasqual : El circ de la fosca, 2001.

 

Pièces de langue portugaise :

 

  • José da Silva, António : Vida do grande don Quixote de la Mancha e do gordo Sancho Pança, 1733 ; Esopaida, ou Vida de Esopo, 1734 ; Os encantos de Medeia, 1735 ; Amfitrião, ou Jupiter e Alcmena, 1736 ; Labyrintho de Creta, 1736 ; Guerras do alecrim e manjerona, 1737 ; As variedades de Proteo, 1737 ; Precipicio de Faetonte, 1738.
  • Almada-Negreiros, José de : Antes de começar, 1919.
  • Correia, Romeu : O vagabundo das maos de ciro, 1960 ; Roberta, 1971.
  • Sampaio, Jaime Salazar : Os jardins de Alto Maior, 1962.
  • Redol, Alves : O destino morreu de repente, 1967.
  • ávila, Norberto : As viagens de Henrique Lusitano, 1989.
  • Torrado, António : A cerejeira da lua, 2011.

 

Pièces de langue flamande :

 

  • Fabre, Jan : Dienaar von de schoonheid, 2010.